\ A VOZ PORTALEGRENSE: éléments

segunda-feira, janeiro 26, 2009

éléments

L’empire intérieur de Manoel de Oliveira

Le 11 décembre prochain, le cinéaste portugais Manoel de Oliveira fêtera son centième anniversaire... tout en préparant un prochain film!
Les trois images ci-contre sont extraites du dernier en date, Christophe Colomb. L'énigme, sorti le 3 septembre dernier dans les salles. Un chef-d’oeuvre absolu, sidérant de profondeur et d’originalité, qui démontre que 1’avant-garde est le plus court chemin vers la tradition.
De quoi s’agit-il? D’un couple de Portugais emigre aux États-Unis, Manuel et Silvia, qui, tout au long de leur existence commune, essayent de prouver que Christophe Colomb était portugais. Mais cette enquête historique, qui s’étend sur trois périodes (les années 1940 et 1960, et le début du IIIª millénaire), est aussi une quête spirituelle: une quête de 1’essence même du Portugal et de sa vocation impériale universelle, thème que Manoel de Oliveira avait aborde déjà dans Non ou la vaine gloire de commander (1990).
Ainsi, plan après plan, se compose un blason imperial dont chaque pièce s’impose au spectateur dans une sorte d’évidence héraldique. C’est lá une démarche cinématographique totalement neuve, car elle ne releve ni de l’allégorie, ni même du symbole, mais, répétons-le, de 1’évidence puré et, donc, de la présence. Car ce film est rien moins qu’abstrait.
Manoel de Oliveira porte en effet un regard extraordinairement sensible, mais limpide et sans le moindre tremblement, sur ce Portugal à la fois réel et chimérique, ainsi que sur le couple interprétè par Ricardo Trêpa et Leonor Baldaque (en haut), puis par le cinéaste lui-même et son épouse Maria Isabel (au-dessous).
M M (Michel Marmin)
in, éléments hiver 2009, p. 20

Free web page counter